Pourquoi promouvoir une saine alimentation pour vos employés? - 17 août 2017

Le surpoids et l’obésité sont le 5e facteur de risque de décès au niveau mondial. Selon une étude de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) réalisée en 2015, il en ressort qu’au Québec, un adulte sur deux souffre d’embonpoint et qu’un Québécois sur cinq est obèse. Cette situation plutôt alarmante est principalement due à la sédentarité et à la malnutrition.

Selon le Code canadien du travail, il est obligatoire pour un employeur d’offrir un milieu de travail sain et sécuritaire à ses employés. Parallèlement, une entreprise devrait promouvoir la santé et les bonnes habitudes de vie auprès de ses employés. Une façon simple d’y arriver est d’encourager une saine alimentation à l’interne.

Avantages pour un employeur de promouvoir une saine alimentation

Promouvoir une saine alimentation a des répercussions positives. En effet, « Chaque dollar investi dans des programmes pour faire la promotion de la santé en milieu de travail se traduirait par un retour sur investissement pouvant atteindre 6,85 $. », affirme Christopher Wanjek, auteur de l’analyse L’alimentation au travail : des solutions pour la malnutrition, l’obésité et les maladies chroniques (disponible en anglais seulement).

De plus, les employés qui s’alimentent sainement ont plus d’énergie, un meilleur système immunitaire et une plus grande concentration. En d’autres mots, ils sont plus productifs. Saviez-vous que, selon le Bureau international du Travail, mal s’alimenter pourrait réduire jusqu’à 20 % la productivité?

Les travailleurs s’alimentant sainement sont moins à risque de contracter un virus et de se blesser. Ce faisant, les taux de d’absentéisme et de présentéisme diminuent. Tous les ans, au Canada, c’est plus de 20 milliards de dollars qui sont perdus par les entreprises à cause des absences au travail et la baisse de productivité des employés . De plus, un employé qui se nourrit adéquatement est 35 % moins à risque de développer des troubles dépressifs et 32 % moins enclin à souffrir de troubles anxieux selon une étude menée par l’American Journal of Psychiatry en 2010.

Comment motiver vos employés?

Groupe Conseil Novo SST (Novo SST) propose quelques mesures incitatives pour amener les employés à bien s’alimenter et à bouger; certaines ont déjà été mises en place chez Novo SST.

En moyenne, chaque employé passe le tiers de sa journée ou bien la moitié du temps au travail. L’employeur peut donc avoir une incidence très positive sur la santé de ses travailleurs, et ce, tant sur les lieux de l’emploi qu’à la maison.

Qu’est qu’une saine alimentation?

Manger sainement, c’est avoir une alimentation nutritive et équilibrée, tout en étant à l’écoute des signaux envoyés par le corps (faim et satiété). Pour bien manger, il faut consommer plusieurs aliments de qualité pour combler les besoins en vitamines, en minéraux et en nutriments. Le Guide alimentaire canadien est un outil pour aider à faire de bons choix alimentaires. Il regroupe les aliments en quatre catégories :

De plus, pour chacun des groupes alimentaires, le Guide alimentaire canadien suggère des portions quotidiennes selon le type d’aliment consommé et recommande également d’être actif tous les jours.

En somme, favoriser une alimentation saine dans une entreprise comporte de nombreux avantages économiques, mais assure également une plus grande efficacité. À long terme, cela pourrait également avoir un impact positif sur le nombre de lésions professionnelles à survenir dans votre entreprise.

Sources :

Sicotte Maude. « Des employés en santé pour une meilleure productivité », Lambert ressource humaine, 6 mai 2016, [En ligne], http://www.lambertgroupe.com/saines-habitudes/des-employes-en-sante-meilleure-productivite

Beauchamp Jean-François. «Un employé actif est 12 % plus productif », Kin-Option, 17 juin 2016, [En ligne], http://kinoption.com/employe-actif-12-plus-productif-etes-curieux-de-connaitre-autres-avantages-programmes-de-sante-mieux-etre-entreprise/

Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail secteur «affaires municipales» (APSAM). « Bien manger pour mieux travailler » fiche technique n˚ 7, 1997, [En ligne], https://www.apsam.com/sites/default/files/docs/publications/ft7.pdf

Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST). « Bien s’alimenter au travail », 1 février 2017, [En ligne], http://www.cchst.ca/oshanswers/psychosocial/healthyeating.html

Legault Jean-Benoit. « Mieux manger pour mieux travailler », Passeportsanté.net, 20 mars 2006, [En ligne], http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=2006030710

Leduc Louise. « Un Québécois sur deux souffre d’embonpoint », La Presse, 24 avril 2013, [En ligne], http://plus.lapresse.ca/screens/4522-fca8-5176b3dd-bb7e-5516ac1c606a%7C_0.html

Financière Sun Life. « Faire le lien entre un mode de vie sain et la santé mentale », juin 2015, [En ligne], http://www.sunlife.ca/static/canada/Sponsor/About%20Group%20Benefits/Group%20benefits%20products%20and%20services/Health%20and%20wellness/PDF6578_F_Mental_Health_web.pdf

<< Retourner au blogue