Le bruit : comment affecte-t-il vos employés? - 17 novembre 2016

Le bruit est l’une des nuisances les plus courantes pour la santé de vos employés. En effet, le tiers des salariés sont généralement exposés à des niveaux sonores dangereux sur leur milieu de travail. Sur une journée de travail d’environ 8 heures, les bruits gênants peuvent rapidement devenir nocifs ou agressants pour l’individu. Cela peut se répercuter sur sa capacité auditive et même sur sa santé mentale.

La surdité professionnelle représente un enjeu onéreux pour les entreprises.  C’est pourquoi les employeurs devraient s’informer et prioriser la prévention des risques associés à la perte d’acuité auditive de leurs employés. 

Le bruit et ses caractéristiques

Avant tout, il faut savoir qu’un bruit n’est pas la même chose qu’un son. Un son est neutre, il est ce que nous entendons. Alors qu’un bruit est plutôt indésirable, il est une nuisance en fonction de l’intensité et de la durée de l’exposition.

Le bruit peut être calculé grâce à sa fréquence et à son niveau d’intensité. Sa fréquence correspond à la hauteur d’un bruit (sons graves, sons moyens ou sons aigus) et se calcule en Hertz (Hz). L’amplitude du bruit correspond à sa quantité (niveaux faibles ou niveaux élevés) et se calcule en Décibels (dB).

L’échelle du bruit se mesure en niveaux d’intensités. Elle s’étend du seuil d’audibilité jusqu’au seuil de la douleur. Par exemple, 80 dB est le seuil de nocivité pour une exposition de 8 h par jour et 130 dB représente un bruit provoquant une sensation douloureuse pouvant mener à une surdité.

Les effets du bruit sur vos employés

Les bruits perçus sur une période continue affectent l’ouïe de vos employés, mais aussi leur santé mentale et sociale. D’abord, différents niveaux de troubles auditifs peuvent être observés chez le travailleur selon le contexte de son exposition. Par exemple, l’exposition à des niveaux sonores de moins de 85 dB, mais de façon continue, peut causer une perte d’audition temporaire. En comparaison, une exposition répétée à un bruit de plus de 85 dB peut causer une perte d’audition définitive. Il s’agit de la cause la plus courante de surdité professionnelle.

Selon le seuil de gravité de son exposition, le travailleur peut également subir un traumatisme de l’audition ou souffrir d’acouphène. Enfin, de l’irritabilité, du stress ou de l’anxiété peut être développé à la suite d’une exposition continuelle au bruit. L’employé peut aussi développer des problèmes de sommeil et/ou de fatigue chronique et ceux-ci peuvent nuire à ses performances intellectuelles ou de productivité.

Que devez-vous retenir? Le bruit affecte la santé physique et mentale de vos employés. Ces répercussions diminueront non seulement la qualité de vie de vos employés mais auront aussi un effet direct sur les échanges entre eux, ce qui pourrait entraîner des conséquences encore plus sérieuses comme des accidents de travail. La perte d’acuité de vos travailleurs devrait être l’une de vos principales préoccupations en prévention, si ce risque est présent dans votre entreprise.

Pour en savoir plus sur la prévention de la perte d’acuité auditive, consultez également notre article de blogue Le bruit : La prévention de la perte d’acuité auditive.

 

Bibliographie
HYPOLITE Damien, « La vuvuzela sur l’échelle des bruits », CIDB, publié le 18 juin 2010, http://www.lefigaro.fr/assets/images/echelle_son.jpg
PERROT Ludivine, CLABAUT Amélie, « Le bruit en locaux de travail », Master prévention des risques et nuisances technologiques, 33 pages


<< Retourner au blogue