Comment motiver les employés à demeurer en santé? | 27 août 2020

Cette crise sanitaire, cette pandémie et le confinement qui a suivi créeront des problèmes et des besoins en santé. Déjà et rapidement, des gens ont souffert et souffrent. Déjà et rapidement, des cris ont été lancés quant aux problèmes de santé psychologique et physique. Notamment, l’Association des pédiatres du Québec, l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA) et l’Ordre des psychologues du Québec (OPQ) ont sonné l’alarme, dans leur domaine respectif, quant aux impacts futurs.

Ce printemps, en plein confinement, le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, a souligné la nécessité de garder une bonne santé mentale. Le premier ministre du Québec, François Legault, a invité les gens à aller marcher dehors… pour le maintien d’une bonne santé physique et mentale.

Comment les employeurs s’y prendront-ils pour poursuivre leurs efforts en santé et mieux-être auprès des travailleurs, alors que le télétravail pourrait prendre plus de place? Comment s’assurer que leur moral et leur corps tiennent bon alors qu’une 2e vague est sur toutes les lèvres? Comment les employés s’organiseront-ils pour maintenir un équilibre en matière de santé physique et psychologique?

En avant la motivation!

Les employeurs et leurs employés ont une responsabilité partagée à mettre les efforts en ce sens. Les premiers jouent un rôle de motivateur extrinsèque envers leurs employés. Cela veut dire les accompagner, leur donner des outils et… de la motivation. A contrario, la motivation intrinsèque est celle provenant de l’employé « dans un simple objectif de bien-être physique ou mental » (Olympe, 2018).

 

En effet, chaque personne décide de ses propres objectifs, raisons et limites, quels qu’ils soient, sur le plan de la santé. Prendre en charge sa santé commence chez l’individu même, mais la famille, les amis, les médias, les gouvernements, les experts et… l’employeur deviennent des influenceurs positifs.

Considérant que le travail fait partie de la vie, les employeurs sont bien placés et peuvent alors prendre la balle au bond et développer certains incitatifs pour faire bouger leurs employés. D’une pierre deux coups, ces bienfaits ne peuvent qu’être positifs, comme la productivité, la diminution du taux d’absentéisme, l’attraction et la rétention de la main-d’œuvre. Des bénéfices qui ont fait leurs preuves.

De plus, en cette période marquée par du télétravail généralisé, pour garder leurs employés bien informés, des communications et suivis constants sont indispensables. Au-delà de la forme que prennent ces suivis – capsules RH, courriels informatifs, communications virtuelles de groupe ou individuelles, etc. –, ils aident à garder les employés les plus motivés possible.

Des courses, activités et événements sont même organisés virtuellement. Par exemple, l’organisation de la fin de semaine des courses d’Ottawa a opté pour des courses virtuelles cette année à défaut de ne pouvoir se rassembler dans la capitale fédérale. Également, le samedi 8 août, quelques employés de Novo ont eu la chance de participer à une course ou marche virtuelle grâce, entre autres, à l’appui d’Olympe, un de ses partenaires. Ces activités s’inscrivent à juste titre dans une optique de motivation en santé physique et mentale.

Voici des recommandations très générales pour faciliter la motivation des employés à rester en meilleure santé physique et mentale :

Santé mentale et psychologique

Comme employeur, un rappel des mesures et services offerts aux employés est nécessaire pour qu’ils se sentent bien accompagnés. Par exemple, la très grande majorité mettent à leur disposition une ligne téléphonique d’assistance. Disponible 24 h/24 et 7 jours/7, ces ressources sont fort prisées par les utilisateurs pour pouvoir parler en toute confidentialité.

Des programmes d’aide aux employés (PAE) existent sous diverses formes dans bon nombre d’entreprises. Il importe de rappeler aux travailleurs de ne ressentir aucune honte à demander conseils, à aller obtenir de l’aide, pour soi-même ou pour des proches. La santé est une priorité!

Pour madame Christine Grou, présidente de l’OPQ, c’est après Pâques que son équipe et elle ont « commencé à voir un changement et une fatigue psychique qui s’installait » (Radio-Canada, juin 2020). Des personnes seules ou en famille, en télétravail ou ayant perdu leur emploi ont lancé la sonnette d’alarme. Des employés débordés pendant des semaines à concilier tant bien que mal le travail et la famille en plein confinement. D’autres littéralement sans travail, avec ou sans enfants, seuls ou en couple, ont craqué.

C’est là que les ressources d’aide en ont eu plein les bras, alors que certaines d’entre elles ont dû miser uniquement sur la relation d’aide à distance pour répondre à la demande. Chacun et chacune ont traversé cette épreuve du confinement différemment. Et pour paraphraser une des annonces publicitaires de Québec de ce printemps : Nous étions confinés en dedans, mais il ne faut pas tout garder en dedans!

Fait à noter, d’après une récente étude internationale menée du 29 mai au 12 juin derniers par l’Université de Sherbrooke, le Canada et les provinces s’en seraient mieux sortis que d’autres pays, dont les États-Unis. Selon l’enquête, les signes de dépression seraient plus élevés, respectivement pour le Canada et les É.-U., de trois à quatre fois plus qu’avant la pandémie. Par contre, peut-on se consoler, au Canada, le Québec est en meilleure posture. « Des variations importantes s’observent toutefois entre les provinces canadiennes, alors que le Québec affiche un taux d’anxiété de 13 %, contre 23,4 % en Ontario et 19,7 % ailleurs au pays. » (Radio-Canada, juin 2020)

Santé physique

Chiffres à l’appui, l’importance de l’activité physique n’est plus à démontrer, et les entreprises peuvent avoir leurs mots à dire. Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux, ce sont 52 % des Québécois âgés de 15 ans et plus qui se trouvent à atteindre le niveau recommandé d’activité physique. Bref, 52 % se disent « actifs » ou « moyennement actifs ».

La santé physique, pour plusieurs, est un gage d’équilibre et de bonne santé psychologique. Les employeurs doivent aussi miser sur cet aspect pour garder la motivation de leurs employés en temps de pandémie et de télétravail. Il est souvent plus facile de relâcher et ralentir la cadence que de trouver la motivation et le temps de reprendre la forme.

L’organisation de défis internes demeure un excellent moyen et une parfaite initiative pour garder le contact avec eux et les inciter à bouger. Que ce soient des défis planche, ascension d’escaliers, de squats, l’objectif est que chaque défi soit accessible à tout le monde. Donc d’y ajouter des niveaux (débutants, intermédiaires et experts), c’est la solution, pour rejoindre le plus grand nombre d’employés.

Marathon SSQ de Québec, octobre 2019

Accès à un centre de conditionnement physique payé par l’entreprise ou à une plateforme gratuite en ligne au moyen d’une connexion sécurisée demeure d’autres avenues intéressantes. Une plateforme du genre offre une très grande variété de programmes d’entraînement en ligne. Les idées et raisons sont bonnes et valables pour que les employeurs s’activent en ce sens.

Des activités remboursables demeurent également des possibilités que les entreprises peuvent mettre de l’avant. Certaines d’entre elles, comme chez Novo, paient l’inscription pour des événements comme les Défis Entreprises, marathons de Québec et Montréal, etc.

Novo est très proactif pour encourager ses employés à bouger et à rester actifs dans leur vie de tous les jours. L’objectif étant d’avoir tous et toutes une vie la plus saine et équilibrée.

L’exemple Novo et son application Être en santéMD

Des nombreuses initiatives développées et mises en place chez Novo, une se démarque particulièrement en matière d’innovation : l’application Être en santéMD. Elle vise essentiellement à motiver les employés à intégrer de saines habitudes de vie. Par l’entremise de cinq sphères d’activité – Activité physique, Habitude alimentaire, Activité de groupe, Professionnel de la santé et Gestion du stress –, les employés accumulent des Santédollars échangeables en produits ou services en santé et mieux-être ou en coupons de participation pour des tirages.

L’application fait le beau temps depuis son lancement en 2016, car les employés l’adoptent quotidiennement ou hebdomadairement. À titre d’exemple, de 2017 à 2019, une moyenne annuelle de 6 517 $ ont été retournés aux employés après avoir utilisé l’application. Ces derniers ont donc pu profiter de services en santé et mieux-être remboursés par Novo.

Depuis maintenant l’automne 2019, le produit adapté aux PME est disponible aux entreprises. Consultez le dépliant explicatif qui s’y trouve et appelez-nous au 1 844 404-6686 ou écrivez au serviceclientele@novosst.com, pour avoir plus d’informations ou pour instaurer cette application avant-gardiste et motivante pour vos employés.

Cette innovation est un bel exemple de ludification en vue d’« influencer un comportement » (ARTIZ, 2020) chez les employés ou d’inciter d’autres employés à poursuivre leurs efforts. De plus, la planification de défis internes, comme mentionné plus haut, fait partie de cette ludification afin de motiver les employés.

En effet, plus ils s’activent, plus ils s’alimentent bien, plus ils prennent soin d’eux et plus ils accumulent des récompenses. Mieux ils s’en porteront, personnellement et professionnellement, et moins ils hypothéqueront leur avenir; plus élevées sont les chances de vivre en bonne santé et plus longtemps.

Entreprise de santé et sécurité du travail (SST), Novo mise grandement sur le bien-être physique et psychologique de ces employés. Il prend les moyens et y met les efforts pour que son personnel maintienne un équilibre, un niveau de vie personnel et professionnel sain.

Tous les projets et politiques internes de Novo en santé et mieux-être ont de quoi le rendre fier et de rendre fiers ses employés. Ils ont porté fruit, car depuis 2018, Novo est certifié « Entreprise en santé – Élite » grâce à ses politiques internes, mais aussi grâce à sa culture d’entreprise.

Quand tout employeur tient à cœur la santé et sécurité de ses travailleurs, c’est gagnant-gagnant! Satisfaction et motivation ont plus de chance de ressortir qu’insatisfaction et découragement. Meilleure est et sera la santé des employés, plus motivés et productifs ils seront.

Sources :

Radio-Canada, « La santé mentale dans l’angle mort de la pandémie », [En ligne], 18 juin 2020. [ici.radio-canada.ca/nouvelle/1713357/depression-anxiete-stress-deconfinement-coronavirus] (Consulté le 8 juillet 2020).

Gouvernement du Canada, « Prendre soin de sa santé mentale et physique durant la pandémie de la COVID-19 », [En ligne], 10 mai 2020. [canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/sante-mentale.html] (Consulté le 8 juillet 2020).

Gouvernement du Québec, « Aller mieux en contexte de pandémie (COVID-19) », [En ligne], 22 mai 2020. [quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/aller-mieux-en-contexte-de-pandemie-covid-19] (Consulté le 8 juillet 2020).

Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS), « COVID-19 et les effets du contexte de la pandémie sur la santé mentale et mesures à mettre en place pour contrer ces effets », [En ligne], 31 mars 2020. [inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/COVID-19/COVID-19_Sante_mentale-population.pdf] (Consulté le 8 juillet 2020).

Les Affaires, « Être Novo : Faire bouger les employés rapporte », [En ligne], 3 mai 2018. [lesaffaires.com/dossiers-partenaires/sante-et-securite--prevenir-pour-economiser/etre-novo--faire-bouger-les-employes-rapporte/602158] (Consulté le 8 juillet 2020).

Olympe, « La motivation à l’activité physique », [En ligne], 18 septembre 2018. [olympe.com/fr/la-motivation-a-lactivite-physique] (Consulté le 9 juillet 2020).

ARTIZ, « La ludification pour encourager vos employés à être actifs », [En ligne]. [actiz.ca/trucs-et-temoignages/la-ludification-pour-encourager-vos-employes-a-etre-actifs] (Consulté le 10 juillet 2020).


<< Retourner au blogue