Crise sanitaire : Bien entretenir les équipements de travail | 27 juillet 2020

La pandémie de coronavirus a mis en lumière – encore davantage – la nécessité d’instaurer des mesures d’hygiène et de protection. Dans la vie de tous les jours et dans les milieux de travail, des mesures de prévention s’imposent.

En santé et sécurité du travail (SST), les équipements de protection et de sécurité essentiels à la bonne exécution des tâches doivent continuellement être désinfectés, lavés, nettoyés ou jetés (si à usage unique). Nommons, entre autres, visières et vêtements de protection, sarraus, et les couvre-visages qui font les manchettes.

Un élément primordial de santé publique demeure : se laver les mains avant et après la manipulation des équipements de sécurité et de protection individuels. Bref, se laver les mains le plus régulièrement possible pour éviter la propagation des maladies infectieuses.

Entretien des couvre-visages

Depuis le début de la crise sanitaire, jamais n’aurons-nous autant entendu parler des couvre-visages. Le gouvernement du Québec et la Santé publique ont expliqué leur importance et continueront à le faire. Depuis le lundi 13 juillet, ils sont obligatoires, partout au Québec, dans les transports en commun. Et depuis le samedi 18 juillet, ils le sont partout au Québec dans tous les lieux publics fermés et partiellement couverts.

Notons que cette nouvelle consigne du gouvernement du Québec ne s’applique pas aux « personnes qui travaillent ou qui exercent leur profession dans un lieu qui accueille le public, sauf lorsqu’elles se trouvent dans le hall d’entrée, une aire d’accueil ou un ascenseur d’un immeuble autre qu’un immeuble d’habitation ».

En ce qui concerne les travailleurs, ils doivent se conformer aux consignes de sécurité prévues par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). Ainsi, « lorsque les principes de distanciation physique ne peuvent être respectés, un masque de procédure et une protection oculaire (lunettes de protection ou visière recouvrant le visage jusqu’au menton) [doivent être] fournis par l’employeur au personnel qui exécute une tâche nécessitant d’être à moins de 2 mètres d’une autre personne et en l’absence de barrières physiques. »

 

 

Toutefois, comme le mentionnent les experts dans le document Avis sur le port de la visière et du couvre-visage par les travailleurs du gouvernement du Québec, il est important de savoir que « le port d’un couvre-visage ou d’une visière seule ne peuvent remplacer le port d’un masque de procédure (masque chirurgical) ». Bien que le couvre-visage ne soit pas considéré comme un équipement de protection individuel (EPI), « il peut être envisagé comme mesure supplémentaire dans une perspective de protection collective contre la COVID-19, lorsque les mesures de distanciation physique sont appliquées ».

Tout comme pour les autres EPI, lorsque ces équipements sont fournis par l’employeur, ce dernier doit prendre la responsabilité de les entretenir, de les nettoyer et s’assurer que les travailleurs ont reçu l’information nécessaire sur leur utilisation. À cet effet, voici les principaux conseils d’usage pour l’Utilisation sûre d’un masque non médical ou d’un couvre-visage (gouvernement du Canada) :

Dans un article paru sur lapresse.ca, la docteure et médecin urgentologue de Winnipeg, Lisa Bryski, explique clairement la différence entre la désinfection et le nettoyage : « Le nettoyage consiste à retirer la saleté visible d’une surface, tandis que la désinfection consiste à tuer tout ce qui se trouve à la surface pour la rendre saine au contact d’un humain. »

Une fois le masque enlevé, autant la zone intérieure que celle extérieure comportent des risques de transmettre le virus. D’où la raison pour laquelle les autorités et experts nous ont indiqué de ne pas toucher à la zone extérieure, mais seulement aux élastiques pour manipuler le masque. Assurez-vous également d’entreposer vos masques réutilisables dans un sac en papier propre jusqu’à leur prochaine utilisation.

 

 

Chez Novo, nous adoptons et recommandons les mesures de prévention suivantes concernant le lavage de l’équipement : « Laver le couvre-visage avant de le porter à nouveau en le mettant directement dans la machine à laver en utilisant un cycle à chaud, puis le sécher complètement à la sécheuse. »

Entretien des vêtements de travail

Tout vêtement de travail, comme les sarraus, doit être lavé et nettoyé en suivant les indications du fabricant après chaque utilisation. Le lavage peut se faire dans le milieu de travail ou à la maison.

Un fait demeure : après chaque quart de travail, tout vêtement de travail doit être retiré et déposé dans un endroit ou un sac de plastique ou de tissu bien fermé, puis le lavage de mains doit être fait après la manipulation de ces vêtements de travail.

Entretien d’autres équipements de protection et de sécurité

Les équipements destinés à réaliser les tâches quotidiennes pour lesquelles ils ont été conçus doivent toujours être vérifiés et inspectés. L’article 5 du Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST) est très précis en matière de salubrité et d’hygiène des EPI :

« Tout équipement utilisé ou installé dans un établissement aux fins […] d’assurer les conditions […] de salubrité et d’hygiène prescrites par le présent règlement […] doit toujours être en état de fonctionnement et doit fonctionner de façon optimale pendant les heures d’exploitation de l’établissement de manière à assurer le rendement pour lequel il a été conçu. »

Enfin, ces mesures impliquent de jeter un œil averti aux EPI avant et après leur utilisation. Bien nettoyer, laver et/ou désinfecter des équipements et autres surfaces de travail sont essentiels. Ces tâches permettent de diminuer la propagation des maladies infectieuses. Il en va de la santé, de la sécurité et de l’intégrité physique de tous et toutes.

Responsabilités partagées

La santé et la sécurité, ce sont des responsabilités partagées entre l’entreprise et les employés. Chacun a des obligations à respecter et leur respect permet une élimination des risques dans les milieux de travail.

Avec la COVID-19, des mesures de prévention additionnelles sont à mettre à l’avant-plan pour diminuer le risque de propagation du coronavirus dans les milieux de travail :

Depuis le 18 juillet, s’ajoute le port du masque obligatoire dans les lieux publics fermés et partiellement couverts, sous peine d’amendes pour les entreprises. Les risques de contracter cette maladie infectieuse et autres risques biologiques sont généralisés. En conséquence, nous avons des responsabilités à prendre tous les jours pour que le déconfinement se poursuive avec succès.

En cette période de crise sanitaire, de bonnes habitudes et pratiques hygiéniques s’imposent donc d’elles-mêmes. Ces bons soins d’hygiène personnelle se conjuguent au bon entretien des couvre-visages et autres vêtements de protection.

 

 

Nous rappelons que plusieurs capsules et formations sont disponibles sur Novo Studio pour vous, notamment la capsule Comment bien se laver les mains et la toute récente COVID-19 et maladies infectieuses. De plus, des formations très appropriées s’y retrouvent également, soit Hygiène et salubrité en cuisine de même qu’Hygiène et salubrité – Service, auxquelles les abonnés ont accès.

Pour un abonnement annuel à cette plate-forme d’apprentissage entièrement numérique, rendez-vous sur le site de Novo Studio. Cet outil vous sera d’une grande aide pour sensibiliser vos travailleurs en ce qui a trait aux règles sanitaires et à une foule d’autres risques présents au sein de votre entreprise.

Sources :

  1. La Presse, Bien désinfecter son masque en tissu, [En ligne], 7 mai 2020. [lapresse.ca/societe/sante/2020-05-07/bien-desinfecter-son-masque-en-tissu] (Consulté le 26 juin 2020).
  2. Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST), Conception d’un programme d’ÉPI efficace, [En ligne], 3 octobre 2017. [cchst.ca/oshanswers/prevention/ppe/designin.html] (Consulté le 26 juin 2020).
  3. Gouvernement du Québec, Port du masque ou du couvre-visage dans les lieux publics en contexte de la pandémie de COVID-19, [En ligne], 18 juin 2020. [quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/port-du-couvre-visage-dans-les-lieux-publics-en-contexte-de-la-pandemie-de-covid-19] (Consulté le 26 juin 2020).
  4. Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), Conception du masque barrière de type communautaire (couvre-visage), [En ligne], Version du 23 juin 2020. [irsst.qc.ca/covid-19/avis-irsst/id/2712/conception-et-utilisation-du-masque-barriere-de-type-communautaire-couvre-visage] (Consulté le 26 juin 2020).
  5. Publications Québec, « Règlement sur la santé et la sécurité du travail (IRSST) », [En ligne], À jour au 1er mars 2020. [legisquebec.gouv.qc.ca/fr/showdoc/cr/S-2.1,%20r.%2013] (Consulté le 29 juin 2020).
  6. Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail, secteur « affaires municipales » (APSAM), COVID-19 : Mesures de prévention générales recommandées, [En ligne], Mis à jour le 15 juin 2020. [apsam.com/theme/risques-biologiques/covid-19-coronavirus/mesures-de-prevention-generales-recommandees] (Consulté le 29 juin 2020).
  7. Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), COVID-19 : Avis sur le port de la visière et du couvre-visage par les travailleurs, [En ligne], 12 mai 2020. [inspq.qc.ca/publications/2990-port-visiere-couvre-visage-travailleurs-covid19] (Consulté le 20 juillet 2020).
  8. Gouvernement du Canada, COVID-19 : Utilisation sûre d’un masque non médical ou d’un couvre-visage, [En ligne], 6 juin 2020. [canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/maladies-et-affections/covid-19-utilisation-sure-masque-medical-couvre-visage.html] (Consulté le 20 juillet 2020).

<< Retourner au blogue