La SST et la prévention, plus que jamais! | 17 septembre 2020

Dans tous les milieux de travail, la prévention doit être la pierre angulaire pour contrer les accidents du travail et les maladies professionnelles. Plus que jamais, en santé et sécurité du travail (SST), la prévention n’a jamais été autant encouragée, discutée et traitée comme sujet d’actualité depuis le début de la pandémie.

La crise sanitaire provoquée par la COVID-19 nous incite à nous soucier, tous et toutes, de la santé de nos travailleurs, au quotidien. Elle nous pousse à réitérer l’importance des mesures d’hygiène, à nous conditionner à prendre au sérieux ces mesures. Plus que jamais, la prévention changera le visage des activités courantes des entreprises et de leurs employés.

La prévention et la SST, c’est le pain et le beurre de Novo, qui en parle et y travaille, avec sa clientèle, depuis des années. Comme mutuelle de prévention en SST, Novo accompagne, soutient et conseille ses clients : en gestion des réclamations, en actuariat, en prévention et en formation.

En cette période de pandémie, la prévention prendra assurément une nouvelle tournure sur les lieux de travail. Et nous le remarquons notamment avec la rentrée scolaire 2020, le relancement de l’activité économique et les mesures sanitaires implantées dans les commerces. Justement, ces derniers ont ajouté plexiglas, mis des gels antiseptiques à la disposition des clients et installé des pastilles autocollantes pour respecter la distanciation physique. De plus, depuis le 18 juillet, le port du masque est obligatoire dans les lieux publics et commerces intérieurs fermés.

Prendre la prévention par les cornes

Après des semaines de confinement, pour remettre l’économie sur les rails (et assurer leur survie), des entreprises se sont rapidement attelées à la tâche en respect des recommandations de la Santé publique du Québec. Les plans de réouverture sont bien mis en place grâce aux aide-mémoires et recommandations de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Cela dit, ces derniers jours, des entreprises ont fait preuve d’innovation en créant des stations pour le lavage des mains (Radio-Canada et La Tribune). Ce genre de stations deviendra-t-il un incontournable dans les prochains mois et les prochaines années? Le deviendra-t-il pour assurer la protection du public et des travailleurs dans certains environnements de travail?

Il sera intéressant de jeter un œil à l’évolution sur le marché de l’innovation mentionnée ci-dessus, qui pourrait faire partie de la vie intégrante de plusieurs commerces. Qui dit que ce type de station ne deviendra pas ultérieurement une nécessité, par exemple, à l’entrée des écoles?

Également, des entrepreneurs ont pris la balle au bond pour tenter de freiner la propagation du coronavirus. Ils ont mis au point un mécanisme d’ouverture de porte qui ne nécessite pas l’utilisation des mains (Journal de Montréal). Les mécanismes d’ouverture de portes sans contact risquent de devenir un standard ou la norme pour contrer la propagation des infections.

Qui sait, dans les prochains mois, où l’innovation entrepreneuriale nous mènera en ce qui a trait à la prévention. Le but étant toujours, en SST, de prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles.

En cette ère de la COVID-19, les mesures d’hygiène risquent d’être présentes encore longtemps, autant pour protéger les employés que les clients. En fait, c’est une réorganisation des milieux de travail qui s’active peu à peu, de concert avec le télétravail qui pourrait prendre plus de place, selon des études récentes et statistiques.

Encore plus de formation… Novo Studio à la rescousse

De plus, cette crise du coronavirus transformera la façon de former les employés. La formation en ligne prendra vraisemblablement plus de place. Selon les statistiques les plus récentes publiées (2014, Commission des partenaires du marché du travail), 86,4 % des entreprises assujetties à Loi sur les compétences (Loi du 1 %) – celles affichant au moins un million en masse salariale – ont dépensé au moins 1 % de leur masse salariale en formation.

À plus forte raison, le gouvernement provincial annonçait au début du mois d’avril une subvention de 100 000 $ aux entreprises pour la formation des employés.

Pour les employeurs, en tenant compte de la transmission communautaire, comment parvenir à former leurs employés en évitant les déplacements sans compromettre leur sécurité? Comment conscientiser les employeurs à prévenir les accidents du travail, et ainsi assurer la santé, la sécurité et l’intégrité physique de leurs employés? Comment faciliter le travail des employeurs à poursuivre la formation de leurs employés?

Pour ce faire, Novo Studio, notre plate-forme intégrée de formation en SST, est la solution idéale pour former les employés et les équipes de direction en matière de SST. Cette solution d’apprentissage entièrement numérique et en ligne est unique en Amérique du Nord. De façon continue, les formations peuvent s’enchaîner selon le plan de formation établi par l’employeur.

Accessible partout, en tout temps, quel que soit le support utilisé (ordinateur, tablette électronique, téléphone intelligent), Novo Studio est l’outil par excellence pour mettre à jour les connaissances des travailleurs. Cet outil vous permet également de faire des rappels sur une multitude de sujets en matière de SST.

En toute sécurité, tout apprenant peut déployer la plate-forme Novo Studio puisqu’aucun déplacement n’est requis pour visionner les formations. Il est à noter que Novo Studio peut être utilisé pour les travailleurs en isolement ou en assignation temporaire. Les employés peuvent se former en visualisant capsules et formations dans le confort de leur foyer, dans le salon, au sous-sol, bref n’importe où, même à l’étranger. Des actions qui peuvent paraître banales, telles que le lavage des mains, l’hygiène et la salubrité en cuisine et en service, sont décrites et bien résumées.

Novo Studio, en chiffres, qu’est-ce que c’est?

En somme, pour résumer, « Novo Studio a été créé de façon à mieux former et sensibiliser les gestionnaires et les travailleurs ainsi qu’à améliorer la performance des organisations. »

Sources :

Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), « Enquête sur les pratiques de formation en emploi au Québec en 2014 » [En ligne], [www.cpmt.gouv.qc.ca] (Consulté le 15 avril 2020).

Ici Saguenay–Lac-Saint-Jean, « Des stations de lavage de mains conçues dans la région », 9 avril 2020, [En ligne], [ici.radio-canada.ca/nouvelle/1692750/chantier-mains-eau-lavage] (Consulté le 8 mai 2020).

La Tribune, « Des stations de lavage des mains pour les tout-petits », 2 mai 2020, [En ligne], [latribune.ca/affaires/des-stations-de-lavage-des-mains-pour-les-tout-petits-3fde617a443b3aa1d428295fa5d84d46] (Consulté le 8 mai 2020).

Journal de Montréal, « Ils développement un dispositif pour ouvrir une porte sans les mains », 4 avril 2020, [En ligne], [journaldemontreal.com/2020/04/04/ils-developpent-un-dispositif-pour-ouvrir-une-porte-sans-les-mains-1] (Consulté le 8 mai 2020).

Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), « Trousse COVID-19 » [En ligne], [cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/covid-19/Pages/trousse.aspx] (Consulté le 3 septembre 2020).

Novo Studio, [En ligne], [www.novostudio.ca/fr-ca] (Consulté le 9 septembre 2020).

Gouvernement du Québec, « Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME–COVID-19) », Mis à jour le 16 juin 2020 [En ligne], [quebec.ca/entreprises-et-travailleurs-autonomes/programme-actions-concertees-pour-le-maintien-en-emploi-pacme-covid-19] (Consulté le 9 septembre 2020).

Le Devoir, « En chiffres : le télétravail plaît aux Québécois », 3 septembre 2020 [En ligne], [ledevoir.com/societe/585284/coronavirus-le-teletravail-plait-aux-quebecois-selon-un-sondage] (Consulté le 17 septembre 2020).


<< Retourner au blogue