PME : Prévoir la relance économique et préparer son plan de retour

Cette crise de la COVID-19 frappe de plein fouet maintes entreprises et PME du monde entier, sans oublier les citoyens et travailleurs et le Québec n’y est pas du tout épargné. Toute entreprise doit en ce moment garder la tête froide et bien haute en vue de passer à travers cette crise.

Les gouvernements demeurent sur un pied d’alerte afin de maîtriser cette pandémie. Ils prennent les grands moyens pour faire face à cette crise sanitaire. En ces temps de confinement, les programmes gouvernementaux sont présents, les citoyens et entreprises veulent être rassurés, les institutions financières sont alertes, etc.

Tout l’univers socioéconomique se trouve à faire face à cette crise. Et pour l’enrayer, nos gouvernements le répètent : se laver les mains fréquemment, rester à la maison, et si on sort, se distancer socialement les uns des autres (2 mètres).

Reprise des activités

 

Tranquillement, mais sûrement, certains secteurs d’activité reprennent du service. Par exemple, depuis le lundi 20 avril, les chantiers de construction, pour le résidentiel, ont pu reprendre leur ouvrage. À ce sujet, voici le Guide COVID-19 – Chantiers de construction quant aux mesures de prévention à respecter.

Grosso modo, les règles de distanciation sociale et les mesures d’hygiène préconisées doivent être mises à l’avant-plan. Le lavage fréquent des mains et l’éloignement social figurent en haut de la liste par la Santé publique et le gouvernement du Québec.

Certaines entreprises, en effectif réduit, peuvent fonctionner en bonne partie grâce au télétravail, comme Novo le fait, et ce, depuis le début de la crise. Pour d’autres (secteurs de la restauration, de l’hôtellerie, du commerce de détail, par exemple), elles doivent attendre le signal des autorités pour reprendre leurs activités.

Cela dit, dans la mesure où vos activités et votre modèle d’affaires le permettent, avez-vous pensé au commerce en ligne? Vous pourriez profiter de cette période pour améliorer votre site actuel ou en créer un. Vous êtes-vous inscrit à Ma Zone Québec? Cette toute récente « plateforme transactionnelle présentant les produits et services d’ici » est l’initiative de deux entrepreneurs et pourrait augmenter la visibilité de votre entreprise. De plus, avez-vous répertorié votre entreprise sur Le Panier Bleu, lancé par Québec peu avant Ma Zone Québec, et répertoriant le plus de commerçants locaux du Québec?

Bref, tout employeur doit se préparer à la relance et penser à court, moyen et long terme. Sans conteste, des mesures précises d’hygiène seront mises en place. Puisque nous nous retrouvons encore devant une certaine incertitude pour ce qui est du déconfinement, les entreprises doivent donc se tenir prêtes.

Elles planifieront du mieux possible la réouverture partielle ou complète des activités pour tenir le coup. Pour ce faire, elles doivent s’afficher présentes et suivre au jour le jour l’actualité et le déroulement des points de presse gouvernementaux. Une planification augmentera les chances de succès de chacune d’entre elles.

Éléments d’intérêts et pistes de réflexion

Accompagnement des employés

Le confinement a impliqué l’arrêt d’un nombre considérable d’entreprises, de PME, et donc de mises à pied temporaires ou définitives d’employés. D’autres ont carrément dû fermer leurs portes.

En ce qui concerne les employés mis à pied temporairement, la direction des entreprises touchées doit bien les informer et garder contact avec eux. Les accompagner, les encourager, les motiver dans cette situation exceptionnelle, bien que temporaire, pour les soutenir mentalement et physiquement.

Chaque entreprise choisira l’angle et la manière de ne pas perdre le contact avec ses ressources. Par exemple, des courriels informatifs hebdomadaires entourant la situation actuelle peuvent être envoyés. Pour d’autres, des appels téléphoniques seront considérés. La plus grande transparence possible est de mise afin de garder le lien intact avec son personnel.

Peu importe la forme qu’elle prend, toute aide est la bienvenue. En temps de confinement, que ce soit un programme d’aide aux employés, des idées et suggestions d’activités familiales, etc., l’important, c’est ne pas altérer ce lien si précieux avec ses employés.

Communication avec la clientèle et les partenaires

Si les employés sont considérés comme le cœur d’une entreprise, les clients et partenaires sont les poumons. Ils sont littéralement le gagne-pain de toute main-d’œuvre.

S’il est fortement recommandé de garder les liens avec ses employés, il est tout aussi important de communiquer avec sa clientèle. L’envoi d’infolettres sur une base hebdomadaire ou bimensuelle est à privilégier, car c’est le moyen le plus efficace d’atteindre ses clients.

Chez Novo, nous gardons contact avec notre clientèle et nous l’encourageons à faire de même de son côté. Nous communiquons aussi avec nos employés en les informant des derniers développements. Bref, nous nous affairons à préparer la suite des activités. La poursuite des activités opérationnelles, c’est le nerf de la guerre.

Programmes gouvernementaux et liquidités

Les fonds, le capital, les liquidités, c’est un facteur plus que primordial dans la poursuite (ou non) des activités courantes. Les gouvernements fédéral et provincial n’ont pas tardé à délier de façon exceptionnelle les cordons de la bourse pour accompagner et soutenir les entrepreneurs.

Nous vous invitons à accéder à l’ensemble des mesures mises en place de la part du gouvernement Legault. Vous y trouverez votre compte dans la section Aide financière (COVID-19). Pour ce qui est du gouvernement Trudeau, consultez cette page Soutien aux entreprises pour toutes les mesures financières déployées.

Sachez que si vous êtes clients de Novo, nous pouvons vous accompagner en ces temps difficiles et incertains. Par exemple, le gouvernement du Québec a récemment lancé au début avril le Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME–COVID-19). À ce sujet, vous pouvez faire appel à nos services, gratuitement, pour vous épauler et vous former. Vous pouvez revoir notre infolettre du mercredi 8 avril dernier qui informait de notre clientèle de cet accompagnement.